Gagner-au-casino.net » Blackjack » Le comptage de cartes est-il interdit au blackjack ?

Le comptage de cartes est-il interdit au blackjack ?

Le comptage de cartes au blackjack a souvent été objet de polémique entre les responsables des casinos et les joueurs. Par plusieurs fois, de telles affaires ont été portées devant les juridictions compétentes qui ont donné des décisions en la faveur du comptage de cartes. Cependant, il y a des restrictions en la matière à respecter afin de ne pas tomber dans l’illégalité.

La jurisprudence sur le comptage de cartes au blackjack

Plusieurs décisions de justice ont prouvé que le comptage des cartes au blackjack qui respecte les normes ne peut être considéré comme un délit.

Une décision de justice à Monaco en 1984

En 1984, le tribunal de Monaco rend un verdict contraignant le casino Loews de Monaco à rembourser les gains d’un joueur ayant gagné une partie de jeu par des techniques de comptage de cartes. Il faut souligner qu’il a fallu 10 ans pour le plaignant pour avoir gain de cause. C’est après cette affaire qu’une loi a été édictée à Monaco à l’endroit des compteurs de cartes.

L’affaire Ken Uston en 1979

Ken Uston est très connu et très doué dans le comptage de cartes. Dans certains de ces livres, ils dévoilent même plusieurs secrets pour compter les cartes et se faire beaucoup d’argent. En 1979, il forma une équipe de joueurs qui gagna plusieurs millions dans les casinos d’Atlantic City notamment.

Il faut reconnaître qu’il pouvait gagner plusieurs millions avec ses techniques de comptage de cartes, mais il n’était pas très discret. En conséquence, il fut banni de plusieurs casinos. Sans vouloir se laisser faire, il va poursuivre en justice ces casinos. Cette affaire fut portée jusqu’à la cour de suprême du New Jersey. La cour dans son verdict annonça clairement qu’il n’était pas des prérogatives des casinos de bannir des joueurs talentueux. Une décision qui allait donc à sa faveur.

Richard Chen devant les tribunaux du Nevada

Richard Chen s’est fait une réputation en comptage de cartes à Las Vegas. Pour se fondre dans la masse, il n’hésitait pas à user de différents déguisements avec de fausses identités. Il n’était pas rare de trouver en sa possession un faux passeport. Il avait gagné une somme allant au-delà de 40 000 dollars et ses gains furent saisis par les casinos. Pour ne pas en rester là, il porta l’affaire devant les tribunaux et une décision en sa faveur fut prononcée. C’est ainsi qu’il a repris ses gains à l’exception des gains que lui devait le casino Monte-Carlo.

La jurisprudence en matière de comptage de cartes nous montre que cette technique n’est en rien un délit. Toutefois, il y a des restrictions à observer.

Le droit de compter les cartes au Blackjack et les contre-mesures des casinos

Aucune loi n’interdit le comptage de cartes. On peut donc le faire, mais uniquement en se servant de son cerveau. Le comptage de cartes devient un délit lorsqu’il est fait avec un ordinateur, un smartphone ou n’importe quelle autre machine. Cependant, les casinos étant généralement des établissements privés, les responsables de ces centres ont le droit d’y laisser entrer ceux qu’ils veulent. C’est le cas de la France où il n’y a pas de loi contre le comptage de cartes, mais le casino est libre de choisir ses clients.

Pour empêcher les compteurs de cartes de créer de lourdes pertes pour les casinos, ces derniers ont adopté certaines mesures empêchant le comptage des cartes. Ces mesures sont entre autres la carte de coupe, les sabots multiples, le comptage interne, les jetons à puces, l’installation des CSM et la reconnaissance facile. La dernière mesure citée est la plus récente et elle permet d’identifier les compteurs de cartes et tricheurs. Grâce à cette technologie et à la base de données des tricheurs, les casinos limitent les pertes.

En définitive, on retient que le comptage de cartes n’est pas interdit, mais il faut le faire avec sa tête pour rester en toute légalité. Toutefois, les casinos peuvent refuser le droit d’entrer à certains clients.